Connexion




La popote du cochon

............. qui s'en dédit !

Merci de me lire, de critiquer et de partager. N'hésitez pas à utiliser une des fonctions au bas des recettes pour m'indiquer si vous avez aimé voire testé mes recettes. La cuisine, c'est la transmission. Soyez les bienvenus.

Pain d'épices

Par susminervam Petit déjeuner Goûter Dessert
Pour 8 personnes
Temps de préparation : 40 min
Temps cuisson : 50 min
Pain d'épices

     

Il existe de nombreuses variétés de pain d'épices et autant de villes tant en France qu'à l'étranger qui peuvent s'enorgueillir de mettre en avant cette spécialité.

Reims, Sens, l'Alsace, l'Allemagne (Ulm), l'Angleterre offrent toutes un pain d'épices dont les recettes sont parfois très différentes. La base toutefois, reste unique : une farine, du miel et des épices.

Le pain d'épices de Dijon se distingue essentiellement par le recours à la farine de blé alors que les autres sont très souvent faits à base de farine de seigle.

Le pain d'épices est plus que millénaire ; si des traces de pain de sésame au miel sont connues et répertoriées en Egypte antique, Rome mettait aussi à sa table des préparations faites de  pâtes frites au miel. Le pain d'épices tel que nous le connaissons en occident viendrait quant à lui de l'extrème-orient et l'on avance l'hypothèse qu'il descendrait en droite ligne d'un pain/gâteau chinois (le mi-kong), pain dont la réputation de très longue conservation aurait séduit les troupes du terrible Gengis Khan.

  Ce pain aurait cheminé à travers le continent avant d'échouer au Moyen-Orient. De là, des Croisés le rapportèrent dans les Flandres et la jeune comtesse de Flandres et d'Artois, également duchesse de Bourgogne, Marguerite de Flandres aurait apporté cette préparation à Dijon, siège du duché.

         Du fond de sa retraite du château de Germolles ( Saône-et-Loire), notre bonne duchesse nous a transmis cette spécialité qui fait encore la renommée de notre bonne vieille ville de Dijon.

Jusque dans les années cinquante, la région comptait plus de quarante artisans "pain-d'épiciers". Aujourd'hui, seules deux maisons ont survécu : "Mulot et Petitjean" et "Auger".

Personnellement moi, c'est ma madeleine de Proust. Entrer dans la boutique sans âge de Mulot et Petijean, contempler les boiseries anciennes et pâtinées, marcher de la pointe des pieds sur le carrelage coloré et sentir.... sentir cette odeur si caractéristique de "notre" pain d'épices. L'anis et l'anis étoilé parfument la pâte du pain d'épices de Dijon. Quel tourbillon de parfums, d'odeurs, de formes.....

J'ai toujours été impressionné par les monstrueux "pavés de santé", ces pièces rectangulaires de plus de six kilos que l'on détaillait et vendait au poids. Nous allions fort souvent en acheter pour les grand- tantes, car au delà de la gourmandise, le pavé de santé était appelé ainsi car on lui prêtait une vertu indéniable : " ça fait aller " !!!!!!!!

Les pains fourrés de confiture d'orange, les nonnettes, les glacés minces, les sujets .......

Le goût de mon enfance ? oui, une tartine de pain d'épices plutôt sec, beurré et trempé dans un cacao au retour d'une partie de neige au pied des vignes du plateau de Chenôve, tout ça les pieds collés contre le radiateur de la salle à manger !

Je fais encore régulièrement du pain d'épices sans toutefois chercher à égaler mon bon vieux pavé de santé. La recette diffère en tous points mais le goût est là. Je vous propose mon pain d'épices.

Pour deux pains il faut : ( vous êtes prévenus, c'est une bombe calorique )

Coût : Bon marché
Difficulté : Facile

Ingrédients :

450 grammes de miel ( toutes fleurs, acacia ),


1/4 de litre de lait entier,


200 grammes de sucre en poudre,


1 lichette de beurre ( une petite cuillerée à soupe ),


350 grammes de farine ( la plus simple ),


1 bonne cuillerée à café de bicarbonate de soude,


1 bonne cuillerée à café de mélange d'épices ( on en trouve partout désormais : cannelle, girofle, anis, anis étoilé, gingembre, muscade ),


2 oeufs entiers et une pointe de sel.


Préparation :

Dans une grande casserole mettre à fondre le miel tout doucement puis ajouter le lait et le beurre. Porter à frémissements. Retirer du feu et dans une jatte mélanger le liquide avec la farine, le sucre, le bicabornate de soude, le sel et les deux oeufs. Mélanger d'abord en douceur et battre la pâte pendant cinq bonnes minutes pour la détendre ; elle prend une teinte brune très claire et est assez liquide.

                              

Préchauffer le four à 180°c ( chaleur traditionnelle ).

Foncer deux moules à cake de papier sulfurisé légèrement graissé et verser la pâte en veillant à ne pas dépasser la mi-hauteur.

Enfourner pour cinquante minutes au minimum.

Surveiller la cuisson, les pains d'épices sont cuits lorsque la lame d'un couteau ressort bien sèche.

Sortir du four et démouler à chaud ( à froid le miel va cristalliser et collera les pains dans leur moule ).

Laisser refroidir avant d'emballer dans du film alimentaire.

La pain d'épices se mange rassis !

 

                                                                                                                            

La petite chatte borgne que je viens de recueillir s'est gavée en mangeant tout le dessus d'un de mes deux pains d'épices..... grrrr

On change de pièce ?

Scanne moi avec ton mobile ou ta tablette pour m'emmener où tu veux!

Publier un commentaire

Qui es-tu ?


Blogues-tu ?

Commentaire :


Joindre ma photo : Parcourir...
Pour recevoir la réponse tu dois te connecter avant de laisser ton commentaire ;-)
Envoi en cours...
A fait la recette A goûté la recette

Répondre

susminervam

🍴 La newsletter La popote du cochon

Reçois par e-mail toutes les nouvelles recettes de susminervam.

X

Contacter susminervam

Envoi en cours...