Suivre ce blog

Connexion




La popote du cochon

............. qui s'en dédit !

Merci de me lire, de critiquer et de partager. N'hésitez pas à utiliser une des fonctions au bas des recettes pour m'indiquer si vous avez aimé voire testé mes recettes. La cuisine, c'est la transmission. Soyez les bienvenus.

Poulet à la Gaston Gérard

Par susminervam Plat
Pour 6 personnes
Temps de préparation : 40 min
Temps cuisson : 40 min
Poulet à la Gaston Gérard

Gaston Gérard, avocat de son état fut maire de Dijon de 1919 à 1935. Même si la fin de sa vie fut marquée par l'indignité nationale en raison de son parcours pétainiste, il n'en reste pas moins que son passage a marqué à tout jamais les esprits côte-d'oriens par le plat qui porte son nom. A Dijon et aux alentours, il n'est pas de bonne table qui propose le poulet éponyme. 

Gaston Gérard épousa en premières noces une miss locale et la légende urbaine veut que cette même épouse, en charge de cuisiner le repas pour un illustre invité, le gastronome Curnonsky, se mit en devoir de préparer un poulet de Bresse. Pour une raison ignorée, elle rata sa préparation et déploya des trésors de génie  pour tenter de rattraper son coup. A grands renforts de produits locaux comme la moutarde, l'aligoté ou encore le comté, elle présenta à table un plat que Curnonsky apprécia fortement ; le poulet à la Gaston Gérard était né ! Cette première épouse fut suivie d'une seconde en 1964. A 85 ans, l'homme politique épousa une de ses secrétaires laquelle lui survécu jusque dans les années 1990. A Dijon tout le monde connaissait "la Dédée" arborant son vison en toutes saisons, drôle et ne s'embarrassant que fort peu du protocole. Voisine de l'évêché, rue du Petit-Potet, n'était-ce pas elle qui se vantait dans les soirées de pouvoir "admirer Monseigneur lorsqu'il se dévêtait" !

 

Coût : Bon marché
Difficulté : Facile

Ingrédients :

Un beau poulet de Bresse d'1,5 kg au minimum,


180 grammes de comté râpé,


1 grosse cuillerée à soupe de moutarde de Dijon,


50 centilitres d'aligoté,


100 grammes de crème fraîche,


1 cuillerée à café de paprika,


Sel, poivre,


Un peu d'huile de tournesol et une noix de beurre.


Préparation :

                    

                                Gaston Gérard

 

Préchauffer le four traditionnel à 180°c.

Découper ou faire découper le poulet en six ou huit morceaux. Dans une grande sauteuse mettre les graisses à chauffer. Faire rapidement dorer le poulet en insistant sur les pièces avec os. Réserver les morceaux dans un grand plat sabot sans les faire se chevaucher.

Dégraisser la sauteuse et baisser le feu. Ajouter la moutarde et remuer vivement avec une spatule en bois pour bien décoller tous les sucs de cuisson du poulet. Ajouter le vin blanc sans cesser de  remuer . Ajouter le paprika puis le comté râpé. Laisser fondre ce dernier tout en remuant et terminer en ajoutant la crème fraiche. Gouter et saler en fonction et poivrer généreusement au moulin. Lorsque tous les ingrédients de cette sauce - à peine riche ! - sont intimement liés, verser le tout sur le poulet afin que tous les morceaux soient bien couverts. Attention, il s'agit d'une sauce plutôt liquide.

Placer le plat dans le four et laisser cuire 40 minutes en surveillant la coloration. Si la sauce venait à brunir un peu trop rapidement, poser une feuille de papier aluminium que l'on retire cinq minutes avant de servir pour assurer un délicieux gratin.

Servir le tout très chaud, accompagné de pâtes fraîches par exemple ou encore d'une vraie bonne purée maison.

                                                  

Curieusement le poulet à la Gaston Gérard a quelque peu disparu des tables des restaurants dijonnais : c'est fort dommage. En revanche, je sais que bon nombre de dijonnais, eux, perpétuent la tradition..... à domicile.

On change de pièce ?

Scanne moi avec ton mobile ou ta tablette pour m'emmener où tu veux!

Publier un commentaire

Qui es-tu ?


Blogues-tu ?

Commentaire :


Joindre ma photo : Parcourir...
Pour recevoir la réponse tu dois te connecter avant de laisser ton commentaire ;-)
Envoi en cours...
A fait la recette A goûté la recette

Répondre